Journée d’ouverture – Spectacle – POURQUOI ?

Détails de l’événement

  • 18 mai 2019
  • 20 h 00 min - 21 h 15 min
  • 21 Rue de l'Opéra
    13100 Aix-en-Provence
  • 04 13 91 07 30

Le samedi 18 mai 2019, au théâtre du Jeu de Paume, se tient la soirée d’ouverture des Journées de l’éloquence. Lors de ce spectacle, Michaël Hirsch suit le parcours d’un personnage qui s’interroge en permanence sur le monde qui l’entoure : comment trouver le sens de sa vie ? l’amour ? le sommeil ? Et dans quel ordre ?

Ce seul-en-scène nous convie à un réjouissant voyage existentiel d’où émane une subtile impertinence. On y découvre une attachante galerie de portraits drôles, tendres, et décalés. Michaël Hirsch jongle avec les mots et nous entraîne dans son univers insolite, où le rire et la dérision côtoient l’imaginaire et la poésie.

 

Michaël Hirsch

Jusqu’à l’âge de 16 ans, Michaël Hirsch est un élève plus que contrarié avec la langue française, l’orthographe et la lecture. C’est alors qu’il a une véritable révélation en découvrant Raymond Devos à la télévision. Grâce à lui, il prend conscience de la beauté de la langue française, de son caractère ludique, et de là naît son goût irrépressible des mots et sa passion de raconter des histoires. À présent auteur, comédien et humoriste, il connaît le succès depuis 2014 avec son premier spectacle,

POURQUOI ?, à Paris, au festival d’Avignon et en tournée dans toute la France. En 2016, ses chroniques vidéo, Lettre ou ne pas Lettre, sont remarquées par le Huffington Post qui décide de les publier chaque semaine. En 2017, le livre compilant ses Lettres paraît chez Plon. Depuis septembre 2017, il tient une chronique hebdomadaire dans la matinale d’Europe 1.

Ivan Calbérac est auteur, metteur en scène et réalisateur.
On lui doit notamment Irène, nommé au César du meilleur premier film, L’Étudiante et Monsieur Henri, succès au théâtre puis adapté au cinéma, et Venise n’est pas en Italie, roman édité chez Flammarion, dont l’adaptation théâtrale a été nommée aux Molières 2017.

« Jubilatoire (…) Un final inoubliable. » – lemonde.fr

« Digne petit-fils de Raymond Devos et Desproges. » – Le Figaro

Réserver votre place

Soirée gratuite, réservation obligatoire